Une école démocratique, kesako ?

Les écoles démocratiques, aussi appelées Sudbury School dans les pays anglo-saxons où elles sont nées il y a plus de 50 ans, sont des écoles d’un troisième type (pour en plus vous parler de Bernard Collot, un français bien renseigné sur le sujet).

Elles se basent sur trois grands principes et proposent une alternative au modèle classique.

1 – Les enfants ont les capacités nécessaires pour apprendre ce dont ils ont besoin.
Curieux par nature, ils ont seulement besoin d’un environnement qui leur permette de satisfaire leurs intérêts et de répondre à leur besoin de connaissance au moment où il intervient dans leur vie. L’adulte n’enseigne pas à l’enfant, il l’accompagne et met son expérience à disposition.

2 – Pour vivre en démocratie à l’âge adulte, nous devons être capable d’y évoluer dès le plus jeune âge.
Ces écoles proposent donc un fonctionnement en démocratie directe avec une égalité entre enfants et adultes (chaque personne représente 1 voix)

3 – Le respect de chacun est une priorité !
Respect des besoins, respect des intérêts, respect du rythme… mais aussi respect de l’autre, respect du matériel, respect de l’environnement…

Tous ces principes ont en réalité été mis en avant depuis le XIXème siècle par de nombreux pédagogues dans le monde entier.
Ces pédagogies portent le nom de Montessori, Reggio, Freinet…

Bien plus que des méthodes, ce sont des philosophies, des manières de voir l’enfant comme un être de potentiels et de qualités que l’adulte n’a pas à façonner mais plutôt à révéler et à soutenir.

 

Nous reviendrons prochainement en détails sur plusieurs principes, mais vous pouvez trouver une foule d’informations sur le site de l’EUDEC

Partageons ensemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *